Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !



LES FEMMES PEUVENT SE FAIRE INITIER AU GRAND ORIENT DE FRANCE


Rédigé le Vendredi 9 Avril 2010 à 15:08 |

De la rédaction du Naïf/ source Express : Le Grand Orient de France peut maintenant initier des femmes. Les huit loges de cette obédience maçonnique installées en Martinique vont sans doute à leur tour initier des femmes.Celles qui acceptaient déjà la visite des femmes seront bien plus à l'aise. Par contre certaines de Tartenson seront bien à l'étroit pour faire leur choix sans heurter les colonnes de matchos dressées, lesquelles finiront par devenir détumescentes.


LES FEMMES PEUVENT SE FAIRE INITIER AU GRAND ORIENT DE FRANCE
Le Grand Orient (GO), vieille fédération d'ateliers presque tricentenaire où n'avaient été pleinement initiés que des hommes, soumettait régulièrement la question à ses convents annuels de septembre, mais jamais une majorité ne s'est dégagée en faveur du droit des loges d'accueillir des sœurs ou d'initier des femmes.

Ce refus apparaissait bien rétrograde, à l'image de la proportion de femmes qui reste bloquée depuis 2000 à 17% dans toute la maçonnerie française. Le grand maître actuel, Pierre Lambicchi, a choisi de changer de méthode, c'est-à-dire de ne pas attendre une nouvelle consultation des représentants des loges en septembre prochain.

En deux temps.
Nous ne sommes pas réglementairement une obédience mixte

1. Le 21 janvier 2010, Olivia Chaumont, transsexuelle, est reconnue comme sœur du GO. Une nouveauté puisque les prédécesseurs de Pierre Lambicchi préféraient pousser discrètement vers des obédiences mixtes les frères devenant femmes.

2. Le 8 avril 2010, la Chambre suprême de justice maçonnique (CSJM) a jugé que les loges sont libres d'initier des femmes sans que cela contrevienne au Règlement général de l'obédience. La CSJM a été saisie par Pierre Lambicchi lui-même il y a quinze jours. Le grand maître souhaitait que soit tranchée la question posée par les loges qui ont initié six femmes il y a un an.

Malgré le désaveu de la majorité des frères dans un vote du convent de septembre 2009, elles persistaient à soutenir qu'elles avaient le droit d'intégrer qui elles voulaient en leur sein.
Compte tenu de cette décision capitale de la CSJM, les six femmes initiées au GO de manière quasi clandestine vont pouvoir être reconnues officiellement par l'obédience.

D'autres sœurs devraient nécessairement les suivre.

Le GO deviendra-t-il pour autant une obédience mixte? Dans les faits oui. Officiellement non. "Nous ne sommes pas réglementairement une obédience mixte, explique à L'Express Pierre Lambicchi, mais nos loges sont désormais libres d'initier des femmes." Subtilité toute maçonnique pour apaiser les tensions sur une question conflictuelle?

Une prudence de sioux vis-à-vis de ce qui, à l'échelle du pays des frères trois points, constitue bien une petite révolution.





1.Posté par JACQUES LETERNEL le 11/04/2010 21:53
Lisez ce texte:" Si vous avez un peu de temps pour me lire, je vais vous raconter comment satan derrière la F-M nous a détruit, mon fils, ma mère et moi. Mais nous sommes encore vivants, malgré des tentatives (de notre part) … pour en finir. Car l’épreuve qui nous assaille depuis ma démission définitive de la Loge est longue, très éprouvante, et ce encore à ce jour, 8 ans après.

En 1998 j’ai décidé de rompre avec le Grand Orient. J’étais bien considéré, 20 années de présence, j’y avais de nombreux vrais amis, d’excellents « frères ». Mais bien des années avant (1987) je m’étais converti à Christ dans la douleur, pour des raisons familiales, problème de couple, divorce etc...

Durant ces événements difficiles, je me suis approché du Seigneur, souvent maladroitement mais obstinément, ce qui ne fut guère facile, et tout cela en fréquentant la loge de moins en moins. Un jour j’ai décidé de vivre autrement, d’être en ordre avec le Seigneur, car il est vrai que je n’avais toujours pas été convaincu de l’impossibilité de fréquenter et la loge, et de vivre avec Christ. Il s’agit pourtant là de deux voix opposées.

A ce sujet il est intéressant de lire les condamnations exprimées par l’église catholique, ne serait-ce que pour information, car il faut avouer que de ce côté-là, elle a très vite perçu l’orientation diabolique de la F-M, et malgré la mode (morale) qui évolue avec les siècles, sa position reste heureusement inchangée.

Il faut savoir qu’une fois membre rien ne parait anormal, nous avions tous la conviction d’appartenir à un super club ou seul l’élite (nous) est présente.

C’est un aveuglement profond qui de suite nous conditionne à tout accepter, malgré les rituels symbolique qui n’ont rien d’euphorisant, car se retrouver dans une petite pièce sombre, sans fenêtres, les murs peins en noir, pièce dans laquelle se trouve une chaise, une vieille table en bois sur laquelle trône un authentique crâne humain, un stylo et quelques feuilles de papiers pour répondre à quelques questions de type philosophique, tout cela révèle une situation trop étrange pour rassurer. Un verre d’eau également pour les plus émotifs. Cette épreuve dure de 1 à 2 heures, voir plus.

Tout être censé et connaissant Dieu devrait au bout de quelques minutes décider de quitter les lieux, et ce en courant. Mais hélas, l’individu, qui pourtant n’est toujours pas initié (membre) mais seulement observé et interrogé depuis deux ans, (certaines enquêtes peuvent durer plus de 5 ou 6 ans), en acceptant l’éventualité de postuler, l’éventualité d’être reçu, ouvre dès lors une porte qui jamais ne se refermera, car il s’offre à Satan, qu’il en soit conscient ou non, ce fait est inéluctable. Par la suite, il ne cessera lors des divers rituels de passage de grades, d’ouvrir toujours plus l’accès aux œuvres démoniaques qui gèreront sa vie, et qui de fait auront un impact sur les siens et leur descendance.

Les crânes, les cercueils lors de certain passage de grades, ainsi que bien d’autres bizarreries du même genre ne permettent pas une prise de conscience pourtant logique en ces circonstances. L’individu perd très vite toute notion de bien et de mal, et est complètement régit par la moral maçonnique qui à ses yeux est la seule qui soit censée.

Dans cet égarement, j’ai été approché par un « frère maçon » très sympathique au demeurant, radiesthésiste notoire, qui décela de suite cette sensibilité particulière me permettant d’agir comme lui, voir mieux. Les tests furent faits et réussis, et… voilà comment l’occultisme se greffa à mon athéisme stupide. Comme quoi un malheur ne vient jamais seul.

Cet occultisme m’a rattrapé après ma démission car la précarité de ma vie nécessitait de ma part d’agir, l’épreuve étant longue et particulièrement pénible.

Heureusement, j’ai vécu avec notre Seigneur une expérience extraordinaire, il m’accordât subitement la nouvelle naissance en l’année 2005. Cette expérience est en soit un autre témoignage, tellement extraordinaire, mais ce n’est pas le sujet d’aujourd’hui.
Toutefois quelques mots car le Seigneur s’est emparé de moi ce jour là avec force et violence, ce fut même très douloureux, et cela en accentuant les faits par le parlé en langue, par l’ivresse momentanée, la prière à voix haute (peu importe l’entourage), des visions etc…
Il m’a interpellé pour m’interdire formellement toute action occulte, radiesthésie, et dès ce jour j’ai pu rompre instantanément et définitivement avec cette partie d’héritage maçonnique. De cela, de cette période, il reste d’ailleurs des traces sur le net qu’il m’est impossible de supprimer malgré mes nombreuses démarches auprès des sites en question, mais après tout qu’ai-je à cacher puisque ma vie désormais appartient à Christ. J’ai été guéri miraculeusement récemment, d’une douleur persistante, présente depuis plus de quarante ans. Aucune intervention chirurgicale n’était envisageable pour apporter une amélioration.

A un certain moment de la vie maçonnique, des initiations particulières sont réalisées pour ceux qui courent derrière les grades et se font une fierté d’arborer des décors de plus en plus précis. Nul n’est à l’abri de l’orgueil, de la vanité, du syndrome du pouvoir. Et le pouvoir s’obtient très vite, quelques grades plus haut, sans devoir pour cela atteindre les sommets. Le 3ème grade déjà (maître) vous permet d’être membre de la commission et d’évoluer vers la position de « vénérable maître », patron de l’endroit pour 4 ans. Avec tout les pouvoirs. C’est en progressant vers les « hauts grades » que des révélations de plus en plus ténébreuses devraient permettre de prendre conscience de l’absurde de la situation, et pourtant l’aveuglement reste constant. Personne ne réagit !

Il n’est possible de réaliser la réalité de tous les liens de ce mauvais choix que lorsque l’on en est sorti de manière définitive et non « en sommeil ».

Et en sortir, voilà le problème. En fait il n’existe qu’une seule façon de faire, c’est la « mise en sommeil ». D’ailleurs si vous rencontrez des maçons qui ont démissionnés et qui n’ont rien vécus de particulier, si leur vie à continué sans accroc, sachez qu’en fait ils sont toujours maçons, en congé tout simplement. Car si des années après, ce qui arrive dans la plupart des cas ils décident de retourner voir les « frères », ils leur suffit de frapper à la porte, plus besoin d’enquête, d’examen, de vote, d’initiation. Bienvenue mon frère, reprends ta place.

Pour ma part, ou j’écrivais un discours, ou quelques lignes très précises. En 3 ou 4 lignes ce fut chose faite. J’ai bien précisé « pas de mise en sommeil » mais une « démission définitive », avec l’interdiction de mon vivant (et après) d’approcher mon fils afin de le corrompre.

Je dois dire que jamais je n’ai eu d’ennuis avec Pierre, Paul ou Jacques, veuillez m’excuser du choix de ces prénoms. L’ennemi invisible s’est occupé de moi sans utiliser qui que ce soit (à ma connaissance), il s’est simplement servi des circonstances de la vie. J’étais un homme d’affaire prospère, 2 sociétés, 15 salariés, plus des sous-traitants, une villa de luxe, Mercedes, et tout ce qui va avec. L’année suivante j’avais des contrats pour des montants extrêmement importants. Je touchais au but que je m’étais fixé lors de ma jeunesse, ayant tout fait pour sortir du milieu ouvrier qui était le mien.

En quelques mois tout à été perdu, sans faillite, ce qui déjà n’est pas courant, des faux sont apparus dans ma comptabilité, ma villa a brûlé, j’ai changé de voiture, une Jaguar sport… je l’ai gardée 6 heures, accident incompréhensible, 20 ans sans accident et pourtant + ou – 80.000 km par an. J’ai voulu faire expertiser la voiture mais impossible, perte totale. Ennuis avec la police, ils m’ont battu pendant des heures, une nuit au poste, plainte de ma part, des années plus tard tribunal, séance reportée deux fois, puis a la troisième ils mentent et ont des versions contradictoires sous serment, 4ème séance, je suis condamné 1.500 € d’amende et/ou 2 mois de prisons. Voilà les anecdotes. J’oubliais, pour l’incendie l’assurance a payé, mais quelqu’un s’est emparé de l’argent sur mon compte, et…. pas de suite.

Mon fils n’a pu faire d’études, moi sans travail, impossible de rembourser le moindre petit crédit ridicule, j’ai été fiché, j’ai connu la valse des huissiers etc… Et évidement, les banques c’est fini, plus question de négocier un prêt ni d’avoir une relation d’affaire avec elles. J’ai encore la force et la volonté de recommencer, 54 ans ce n’est pas dramatique, mais pas moyen pour l’instant de mettre le pied à l’étrier.

Aujourd’hui, et ce malgré toutes mes démarches je subis encore d’énormes oppositions dans ma vie. Mes dettes seront entièrement réglées d’ici un ou deux mois, alors que l’argent est au service de médiation judiciaire depuis plus d’un an… Il y a longtemps que tout ça devrait être fini. Si tout va bien ils devront me restituer 15 ou 20.000 euros et c’est avec ça et la grâce de Dieu qu’il faudra refaire toute une vie, plusieurs même, car j’ai charge d’âme, je ne puis abandonner, je dois donner un avenir à mon fils. Aujourd’hui j’ai une allocation qui permet de manger et de payer le loyer d’un appartement minable dans un quartier qui l’est tout autant.

Voilà les dégâts qu’impose l’ennemi à ceux qui le quittent. Pas facile tout ça, pas facile du tout, mais il faut être conscient de cette réalité et agir si on le peut.

Après ma démission, j’ai recherché la délivrance pour couper tous les liens démoniaques dont j’étais victime ainsi que ma descendance.

L’ennemi est là, bien présent, et pour une fois on peut le désigner du doigt, le dénoncer matériellement, concrètement. Il ne faut pas se voiler la face, mais au contraire se dresser et combattre car nous ne sommes pas de son parti, voilà ce à quoi j’invite tous les « maçons », fuir le mauvais combat, décider de faire le choix qui sauve et non celui détruit et ce malgré les apparences trompeuses.

Dieu est un Dieu jaloux et ne nous autorise pas à nous soumettre corps et âmes en dehors de Lui. Or Dieu n’est pas évoqué en Franc-Maçonnerie, car on laisse le libre choix à chacun de créer son propre dieu, et ce via le « Grand architecte de l’univers » qui n’est autre que la liberté Luciférienne, l’offrande de sa vie à l’ennemi, un pacte symbolique avec le diable.

J’aime à penser que toute cette démarche qui à bouleversé ma vie, m’a permis de quitter le « grand architecte » pour le « petit charpentier ».

Il m’arrive souvent de me souvenir avec émotions des amis que j’avais là-bas. Je prie pour eux car ils ne sont en rien (pour la plupart) conscient de cet emprisonnement. Excepté s’ils ont atteints les hauts grades, là ils savent !

Ps : je n’utilise pas de pseudo car ce serait lâche dans ce cas ci. De qui aurais-je peur si le Seigneur est avec moi ? Certains en profiteront pour me salir, mais d’autres auront besoin de moi pour les aider à sortir de l’horreur, il est bon pour eux qu’ils sachent me joindre." Luc Delière


2.Posté par Triangle le 11/04/2010 22:01
Ces femmes qui baisent cu de belzébuth sont là et bien présentes. Et pour cause depuis 1970, le nombre de femmes initiées a plus que sextuplé, passant de 3 425 à 22 440. Au sein de la maçonnerie française - qui fête ses 275 ans - elles pèsent désormais 22%, soit deux fois plus qu'il y a trente ans.

Dans le royaume très masculin de l'équerre et du compas, c'est une grande nouveauté! Pourquoi un tel engouement? Et que trouvent-elles dans les loges?
Ah! Qu'elles sont fières et heureuses d'être franc-maçonnes! Le 8 mars dernier, Bernadette ou Janine, Marie ou Nathalie, Andrée ou Yvette en oublient l'obsessionnelle discrétion qui entoure la vie de leurs ateliers pour oser battre le pavé parisien au cœur de la manifestation pour les droits des femmes. Coincé entre les Chiennes de garde et le groupe féministe La Meute, le cortège de la Grande Loge féminine de France se fait remarquer: les sœurs «trois points» défilent en rangs bien ordonnés, leur baudrier maçonnique bleu vif en travers du corps, tout en agitant des calicots «Ni putes ni soumises!»
Fières et heureuses? A l'heure où la maçonnerie française fête en grande pompe son 275e anniversaire, elles se réjouissent de l'entrée cette fois massive des femmes au royaume de l'équerre et du compas, ce monde mystérieux qui intrigue tant et suscite tous les fantasmes. C'est le phénomène le plus marquant des trente dernières années: le nombre de sœurs ayant progressé deux fois plus vite que celui des frères, sur plus de 100 000 membres des obédiences françaises les femmes pèsent désormais 22% au lieu de 10% en 1970. Seule la Belgique connaît une situation équivalente. Dans le reste du monde, la maçonnerie, souvent de filiation anglaise, reste globalement masculine. Si la France a été trois fois pionnière - première femme initiée en 1882, première obédience mixte en 1893 et première féminine en 1945 - avant de connaître la déferlante de la fin du XXe siècle, les femmes ont été pendant plus de deux siècles ignorées, méprisées, humiliées par les frères. Elles ont conquise par les couilles les frères du GODF et maintenant la grande succube va commencer.

3.Posté par Ti chale mako le 11/04/2010 22:35
Bien beau d'intier les femmes,les lesbiennes sont déjà là,les transexuels aussi,mais à quand un péde enculeur connu de la place ? S'il y a un hiram makoumé faites le moi savoir !!! hi! hi! hi! J'ai trouvé les trois points G... et la lettre G...

4.Posté par Pour Chauvet et deboville le 11/04/2010 22:43
Deux frères( l'enragé chauvet et le faux- cul deboville) ont répondu à leur frère cogneur marajo,dans Busines New et aucune question sur les femmes ... Pourquoi ce silence....et volià les poules qui iront au Temple du GOD de Fuck...

5.Posté par En réponse à Jacques léternel le 12/04/2010 11:57
Mon pauvre jako eternélus,ce texte te sortira des ténébres.
Je vais tenter de tisser un propos sur ce qui me paraît faire lien entre nous, frères francs-maçons.
La Fraternité Maçonnique

Les frères d’une même famille sont issus du même père et de la même mère. Ils sont liés par un lien de consanguinité. Il n’en est pas de même pour les frères francs-maçons. Quel est le type de lien qui unit ces derniers entre eux ?

Sans nul doute, il est possible d’en distinguer plusieurs. Alors la question qui se pose à nous est celle de savoir s’il est possible d’en isoler un qui leur soit spécifique.

A un niveau profane, on peut reconnaître aux francs-maçons un lien de fraternité historique liée à la genèse de la franc-maçonnerie, au partage de valeurs communes (ceci, disons, est de l’ordre de l’idéologie) ; plus prosaïquement les liens peuvent être le partage d’intérêts communs, parfois purement alimentaires (« mais l’homme ne vit pas seulement de pain » -Evangile).

Je ne peux pas passer sous silence la fraternité qui, à côté de l’égalité et de la liberté sont les trois valeurs emblématiques de la République Française, telles qu’on peut les lire sur nos pièces de monnaie. Nous comprenons que la justice exige un équilibre entre ces trois valeurs. En effet, si la primauté est donnée à la Liberté, cela conduit à la loi du plus fort en aggravant l’inégalité, si elle est donnée à l’Egalité cela conduit à l’assujettissement du plus grand nombre au mépris de la liberté, si elle est donnée à la fraternité, cela conduit aux corporatismes.

A un niveau rituel , les francs-maçons pratiquent et participent au même rituel symbolique, dont la chaîne d’union, de même que la houppe dentelée, symbolise précisément la fraternité. A noter que la notion d’égrégore, habituellement associée à la chaîne d’union et qui fait de celle-ci une sorte de communion spirituelle nous conduit tout naturellement à aborder le niveau spirituel de la fraternité maçonnique.

Au niveau spirituel qui transcende, si je puis dire, ce qui est de l’ordre du compréhensible par le savoir, nous parlerons également de fraternité. Chaque franc-maçon se donne pour objectif de bâtir son Temple intérieur en travaillant

« la pierre brute », afin de participer au projet sublime de devenir chacun un élément indispensable à la construction du Grand temple maçonnique, le temple de Salomon. Je ne m’attarderai que sur ce niveau là, car c’est le seul, à mon sens, qui fait de la maçonnerie autre chose qu’une communauté profane , tel un parti politique ou religieux, un club d’amis (sportif, boulistes, automobilistes, etc), ou encore une corporation de métier. Il est intéressant toutefois de remarquer que la FM spéculative a élaboré sa symbolique à partir de la pratique opérative des maçons constructeurs et architectes. De là s’originent beaucoup de symboles utilisés, en particulier celui de Grand Architecte de l’Univers, symboles voués à rester lettre morte, tant qu’ils ne sont pas vivifiés par le mouvement relationnel, fraternel et spirituel des francs-maçons.

Est-ce à dire qu’il ne nous reste plus qu’à nous remettre au Grand Architecte de l’Univers et attendre passivement qu’il nous dicte ce qu’il attend de nous pour construire ce fameux temple ?

Ceci est peu probable. N’oublions pas en effet les trois voyages : cherchant, persévérant, souffrant, dans lesquels s’engage l’apprenti FM. N’oublions pas les âges symboliques qui correspondent au niveau de mérite de chacun.
Nous voudrions certes pouvoir nous fier à la dispensation d’un savoir, à l’acquisition duquel correspondrait chaque degré d’avancement. Mais là encore il faut bien reconnaître que le chemin de la vérité ne s’accommode pas d’un savoir, tel un avoir. Rappelons nous la parabole du jeune homme riche, auquel le Christ dit qu’il doit faire don de tous ses biens, son avoir, pour accéder au Royaume des cieux ; ou encore celle de cet homme de bonne morale qui se voit interdit l’entrée du paradis, pour n’avoir jamais prêté attention au mendiant Lazare qui se tenait devant sa porte.
Non, construire son Temple Intérieur, se réaliser en maçonnerie, telle est en tout cas ma pensée, ce n’est pas se faire des amis, des compagnons de route, devenir apprenti puis compagnon puis maître, puis officier, etc., ce n’est pas en tout cas seulement cela, qui n’est, en quelque sorte, que la partie visible de l’iceberg.
Cela ne suffit pas. Nous voyons dans ces figures des formes intelligibles mais, comme l’a écrit Saint-Exupéry dans Le petit prince : « l’essentiel est invisible aux yeux ». Nous ne voyons des choses du monde que les bords. Le centre, le cœur des choses, reste opaque à la conscience. Tel un volcan, la vie ne se manifeste à nous que par ses éruptions.

Ce n’est donc pas sur les signes extérieurs, apparents, que va se révéler et opérer la fraternité spirituelle.
La fraternité spirituelle ne se compte pas, ne se mesure pas, ne se manifeste pas en tant que telle (cft la rencontre entre Jésus et la samaritaine près du puits de Jacob ), elle se vit au cœur même de la relation, dans l’instant présent, au sens où le même Saint-Exupery disait :
« l’homme,- à entendre l’humain -, est un noeud de relation. ».
Ainsi, la fraternité au sens spirituel, tout comme la vérité n’est pas un dire ou un signifiant mais un point nodal opaque à la conscience, l’entrecroisement de pensées issues d’horizons différents . La vérité surgit là où deux êtres en relation se rencontrent. Elle est, de l’union, le trait (d’union) qui unit et sépare ; C’est pourquoi elle ne saurait être énonciation, savoir, définition. Elle est Parole, en ce sens que toute parole est tension vers et conjonction à un autre différent, à un prochain susceptible de l’accueillir comme message qui interfère sa propre trajectoire de vie et l’infléchit.



Ce point d’intersection de deux trajectoires produit un effet de vérité. Il est sans doute possible d’évoquer à ce sujet le symbole de la croix, symbole qu’on retrouve dans beaucoup de traditions et dont le centre rend compte de l’entrecroisement de deux lignes. Cela n’est pas sans évoquer également cette parole du christ : « quand vous êtes deux ou trois à prier en mon nom, (la prière s’adresse à Dieu) je suis avec vous ». Le Christ s’est énoncé lui-même comme étant la vérité, le chemin et la vie.

Ainsi la vérité ne réside pas dans des objets de conscience mais surgit au cœur de la relation, non comme savoir énonçable dans le discours mais comme surgissement de l’Inconnu, le tiers qui fait lien entre êtres humains, lesquels ont par ailleurs chacun leur cheminement.
Le grand architecte de l’univers n’est pas l’être qui construit ou conçoit le monde mais celui, symbolique, en qui et par qui s’entrecroisent le cheminement des êtres de parole et à partir duquel les hommes, les « parlêtres » (J . LACAN) ancrent et bâtissent leur Uni-vers. Il est la fondation de l’œuvre collective qui permet la rencontre, le moment insaisissable de vérité, le lieu de relations d’où s’origine l’histoire partagée des hommes, l’instant de la conception du germe à partir duquel le monde du compréhensible s’épanouit jusqu'à son apogée qu’est l’accomplissement du temple Universel, autrement dit, de la fraternité humaine, au delà des différences individuelles, d’éducation, de classes sociales et de culture. Cela s’appelle l’Amour, celui qui ne connaît pas de frontière.
La chose est dite et au bout de cette lecture tu comprendras mieux les hommes.



6.Posté par suréna guillaume le 14/04/2010 08:08

Arretez vos débats à la con...! Réglez tout ça par un bon ladja de la mort et on n'en reparle plus!

Vos états d'ame de maçon n'intéresse personne.Y en a marre!!!!

Guillaume Suréna

7.Posté par kachiman le 25/09/2010 09:44
il y a certaine chose qui me géne dans la fm ex historiquement la fm etait interdit au noir il existe une logereprésenté uniquement par des noir le prince hall... qui est tolere par l angleterre et pas reconu dans certain etat us en afrique beaucoup de chef d etats sont fm pour des hommes qui on reçu eh bien je suis decu par le comportement de ces soi disant freres

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont libres. Vous êtes tenus d'avoir des propos respectueux. L'adresse IP de votre machine est référencée sur nos serveurs, aussi si à 3 reprises vos propos sont effacés vous n'aurez plus accès au site.Votre commentaire sera publié si il respecte les règles du site.

SOCIETE | ENVIRONNEMENT | Patrimoine | SANTE | EDUCATION





L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / Je suis en grève, pour savoir pourquoi écoutez !

Voici deux mois que tout le mode sait qu’en Martinique, sur les lignes de bus de la Sotravom les conditions de transport sont inacceptables. Toutes les autorités le savent !


Editorial du Jour /  Je suis en grève, pour savoir pourquoi écoutez !
Voici une entreprise dont on a brûlé les bus ! Voici une entreprise dont les salariés sont en retrait depuis 2 mois. Voici une entreprise qui me rappelle l’affaire des melons du Vauclin. En fait une décision du personnel de tuer l’entreprise.

Mon opinion c’est que si j’avais 20 ans , moi aussi je partirais de la Martinique, si j’en avais les moyens.
12022019_editorial_grᅢᄄve_!1__1_.mp3 12022019 EDITORIAL Grᅢᄄve !1 (1).MP3  (5.81 Mo)


Victor HAUTEVILLE
13/02/2019

Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.








Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM