Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !



Lycée Schoelcher : grandes et petites querelles. Par YVES-LÉOPOLD MONTHIEUX·


Rédigé le Mercredi 6 Avril 2016 à 14:10 |
En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

C’est quoi, la communauté scolaire ? Une communauté qui s’est tue pendant 6 ans et qui n’a jamais cru devoir se plaindre un tant soit peu de la durée prolongée des travaux de construction du lycée de transit ? Des lenteurs qui ont prolongé d’autant la durée des risques encourus par les élèves ?


Lycée Schoelcher : grandes et petites querelles. Par YVES-LÉOPOLD MONTHIEUX·
On ne peut pas considérer l’ancien président de la région comme un irresponsable, de sorte qu’il avait certainement une bonne raison de prendre sa décision d’opérer un transfert aussi improbable. Son souci d’aider le Centre hospitalier ne suffit pas. Il est possible qu’il ait voulu, par cette importante opération réalisée en cet endroit, donner une nouvelle impulsion au quartier déshérité, dit « Bas Maternité ». Cet objectif aurait été compris, si c’était le cas, sauf qu’il aurait été difficilement avouable. Quelle que soit la destination de cet immeuble, on aura très certainement réussi à donner de l’animation à ce quartier.

En effet, on voit combien des travaux non municipaux comme le TCSP ou la réfection du bas de la route de Balata ont permis de transformer le bord de mer, les quartiers de Ste Thérèse et de Pont-de-Chaînes – Détour Bourdin. Serge Letchimy et le maire de Fort-de-France ont eu raison de profiter de l’aubaine européenne et l’initiative régionale pour faire ce qu’il aurait été impossible de réaliser sur le budget de la ville. La construction de ce lycée provisoire pourrait avoir participé du même esprit. Avec moins de bonheur, bien évidemment.

Par ailleurs, qui ne voit que les Martiniquais ont autre chose à faire que d’alimenter ces querelles picrocholines ? La situation étant ce qu’elle est aujourd’hui (une forte décision politique - chantier de Redoute arrêté depuis 3 mois - répartition des lycéens en cours), les enseignants estiment-ils qu’une réouverture du chantier, aujourd’hui, permettrait d’installer les élèves en septembre prochain dans le lycée de transit ? Ce qui devrait-être leur seul souci. On peut s’étonner qu’il y ait tant d’hommes et de femmes avisés pour le croire.

Enfin, qui peut croire que le Lycée va bientôt disparaître ? Quant au rappel de cette idée qui consisterait à changer le nom du Lycée Schoelcher, il est vrai que Marie-Jeanne s’était opposé au projet de nommer l’aéroport du Lamentin « Aéroport Aimé Césaire ». Cependant affirmer qu’il est viscéralement opposé au maintien du nom de l’abolitionniste laisse perlexe. Il avait proposé « Aéroport Frantz Fanon » sans apporter de justification sérieuse à ce choix. On était tout simplement dans une querelle entre deux hommes désireux de laisser leur trace, l’un voulant « barrer » à l’autre le chemin de l’histoire.
Aussi la suggestion d’AMJ était apparue comme un lot de consolation proposé pour l’ancien professeur du Lycée Schoelcher. C’est incontestable, au-delà d’un refus de circonstance, celui-ci y fut totalement opposé. Et pour cause.

En effet, fait inhabituel, dès le lendemain de la prise de position de la région (dirigée par AMJ), Césaire publiait un communiqué vantant les mérites de Victor Schoelcher et s’opposant fermement à ce que le lycée qui porte ce nom illustre fût rebaptisé par le sien. Mais ce faisant, il paraissait être autant son propre avocat que celui de l’abolitionniste. L’homme à l’humilité proverbiale n’a pas profité de l’occasion pour rappeler qu’il renonçait aux honneurs, à l’un et à l’autre de ces honneurs. Au contraire, il ne pouvait pas mieux indiquer sa préférence pour la postérité.
Yves-Léopold Monthieux, le 5 avril 2016



VACABONAGERIE | TRIBUNE LIBRE | HISTOIRE | SOCIOLOGIE





L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / Je suis en grève, pour savoir pourquoi écoutez !

Voici deux mois que tout le mode sait qu’en Martinique, sur les lignes de bus de la Sotravom les conditions de transport sont inacceptables. Toutes les autorités le savent !


Editorial du Jour /  Je suis en grève, pour savoir pourquoi écoutez !
Voici une entreprise dont on a brûlé les bus ! Voici une entreprise dont les salariés sont en retrait depuis 2 mois. Voici une entreprise qui me rappelle l’affaire des melons du Vauclin. En fait une décision du personnel de tuer l’entreprise.

Mon opinion c’est que si j’avais 20 ans , moi aussi je partirais de la Martinique, si j’en avais les moyens.
12022019_editorial_grᅢᄄve_!1__1_.mp3 12022019 EDITORIAL Grᅢᄄve !1 (1).MP3  (5.81 Mo)


Victor HAUTEVILLE
13/02/2019

Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.








Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM