Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !



Pourquoi le jaune exigé par le président sur le drapeau a-t-il disparu en préfecture ?

Toujours dans l'affaire du drapeau, rien ne va plus! Alors que le président avait exigé que le drapeau comporte du jaune et que ce dernier dépose un document administratif montrant le jaune, à l'ouverture du pli le jaune à disparu !


Rédigé le Mardi 8 Janvier 2019 à 14:28 |
En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

L'affaire du drapeau prend cette fois une autre tournure. Alors que le bordereau d'officialisation était déposé en Préfecture, le jaune exigé par le Président de la collectivité du territoire a disparu. Un véritable clash, d'autant que la population en comprend de moins en moins.


Voila ce qui a été déposé en prefecture , par le président en personne !
Voila ce qui a été déposé en prefecture , par le président en personne !
Michèle-Marie Sereisrad, une intellectuelle du pays Martinique dont on pouvait s'attendre qu'elle critique l'idée du jaune a elle fait preuve d'une grande honnêteté intellectuelle en expliquant pourquoi le président voulait du jaune dans son drapeau, où il avait déjà fait la concession de permettre de retrouver le vert le rouge et le noir, mais organisés autrement graphiquement pour qu'il ne soit pas confondu avec le drapeau des indépendantistes. ( Episode 1 de la saga du drapeau)

Voilà ce qu'elle disait sur Facebook : Je cite: " les couleurs sont très codifiées pour un drapeau . En fait , il exige les couleurs panafricaines qui sont trois couleurs ; le rouge, le jaune et le vert : utilisées par beaucoup de pays d'Afrique dans leurs drapeaux, en particulier en Afrique de l'Ouest. Ces couleurs proviennent du drapeau de l'Éthiopie, et ont été adoptées par ces pays parce que l'Ethiopie est l’une des seules nations d’Afrique à avoir conservé sa souveraineté pendant le démembrement de l’Afrique au XIXe siècle. Les couleurs rouge, noir et vert ont été déclarées couleurs officielles de la population africaine par l'UNIA, en 1920.

Le journaliste de MAKACLA.COM, le même qui avait posé la question au président de la république sur le pourquoi du drapeau aux quatre serpents, et qui avait eu pour conséquence que le président ne déshabille toutes les forces opérationnelles de la gendarmerie nationale aux Antilles de leur écusson poursuivait en demandant à la spécialiste des affaires historiques, est-ce donc s'il comprenait bien, ce qu'elle dit : que si le président exigeait le jaune, ce n'est pas sans raison. Donc il serait un peu éthiopien ce président qui n’aimait pas les rastas en les chassant de la commune où antérieurement il était maire.

Kalistic , un chanteur lyrique de l'île adepte de musique reggae avait même fait une chanson dans laquelle il rappelait que les rastas ne voulaient que le déroulement durable et que l’île Martinique était à vendre. Ce dernier à l'époque brandissait déjà le rouge vert jaune et disait que certaines herbes parfumées pouvaient aussi être prises en substance médicamenteuse. Pour crier sa rage et expliquer qu'en remontant la rivière on pourrait comprendre d'ou on venait, l'artiste avait fait une chanson dans laquelle il disait que tous les révolutionnaires étaient fonctionnaires. Une manière de dire que ce n'est pas à lui qu'on ferait prendre un mangot Bassignac pour une mangue Julie !

Donc pour les intellectuels de la culture, de l'histoire, du savoir et des arts, il paraissait évident qu'il fallait du jaune dans ce drapeau à fond rouge vert noir. Donc quand le président de la collectivité du territoire a adressé le dossier de validation administrative en préfecture c'est avec la conviction au corps que ce dernier sans son écharpe est allé lui même remettre le dossier à Monsieur Le préfet .

Sauf qu'à l'ouverture des plis le jaune avait disparu !

Pour la suite tournez la page



Actualités MQ. | INTERNATIONAL | ENTREPRISES | SERVICES | LES DOSSIERS | POLITIQUE | EDITO | FEMMES & LIFE STYLE | LOISIRS & MEDIAS





L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / Et si le bonbon de Macron était déjà brûlé comme un macaron ?

En Martinique, il y a bien des problèmes qui mériteraient d’être débattus . Pas ceux dont on discute tous les jours, mais ceux qui sont en suspens.



Par exemple la question des miles acquis par les élus et les administratifs qui dans le cadre de leur mission récupèrent à titre personnel des voyages gratuits à partir de billets payés par nos impôts.

Editorial du Jour / Et si le bonbon de Macron était déjà brûlé comme un macaron ?
C’est comme la question de la légalisation, de l’utilisation, et de la production du cannabis thérapeutique. A nos portes cette culture constituera une culture à forte valeur ajoutée, la Martinique en sera-t-elle exclue, qui sera autorisé? Est-ce les gros producteurs de bananes qui deviendront les nouveaux producteurs de cannabis?

18012019_editorial_le_bonbon_de_macron.mp3 18012019 Editorial Le bonbon de Macron.MP3  (3.3 Mo)


Victor HAUTEVILLE
17/01/2019

Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.








Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM