Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !



REDEFINIR LE CONCEPT D'INDEPENDANCE...Par Jean Bernabé


Rédigé le Jeudi 19 Juillet 2012 à 22:28 |

Paru dans CARAIBES CREOL NEWS/GUADELOUPE : Me trouvant hors du pays, j’ai appris par des SMS précocement postés les résultats des élections législatives à la Martinique. Quoique n’ayant pas franchi en première position la ligne d’arrivée, Carole et Nadeau, que j’ai soutenus avec mes moyens plumitifs, n’ont pas démérité. Ils méritent d’être encouragés. En tout cas, ces résultats, dans leur globalité, constituent un indicateur des plus sûrs de la montée de l’antidépendantisme, tel que je l’ai analysé dans mes précédentes chroniques.


REDEFINIR LE CONCEPT D'INDEPENDANCE...Par Jean Bernabé
Le choix des urnes assumé par les partis indépendantistes se trouve en phase avec les aspirations à une gouvernance autocentrée dont les porte-parole ne peuvent être que les députés, véritables ambassadeurs du peuple martiniquais auprès des autorités chargées au plus haut niveau de la gestion de la République Française. L’inflexion de plus en plus légaliste des luttes en vue d’une authentique émancipation aura été couronnée de succès, mais elle ne suffit pas à assurer le salut de la nation martiniquaise.

UNE NOUVELLE FENETRE ?

Il y urgence à ce que le pays-Martinique soit rassemblé et acquière une conscience de plus en plus aiguë de lui-même comme nation. Il importe qu’au-delà des enjeux législatifs traditionnels, soit mise en œuvre explicitement une nouvelle approche du rôle d’un député martiniquais. A cet égard, une fenêtre semble s’ouvrir avec la nouvelle donne politique issue des présidentielles, et je ne doute pas qu’elle soit mise à profit. Il convient aussi impérativement que soit ré-analysé et redéfini hors des ambiguïtés ambiantes le concept d’indépendance et ce, à la lumière des mutations qui s’opèrent dans notre société et dans le monde. J’ai déjà donné mon avis sur ce sujet, que je ne désespère pas de voir repris dans l’agenda d’un souhaitable risorgimento. Cette opération est tout à la fois idéologique et politique et elle peut et doit se réaliser de façon pragmatique et réaliste, sans reniement des objectifs émancipateurs, de manière à entraîner aux prochaines échéances législatives une adhésion encore plus large, propre à intégrer l’ensemble des circonscriptions qui définissent la géographie électorale du pays. De la sorte une véritable unanimité populaire via nos députés pourra exprimer en toute clarté un projet martiniquais novateur.

UN PEUPLE A REMEMBRER

Sans ignorer les enjeux (à ne pas minorer) de la prochaine assemblée unique et sans le moins du monde faire l’impasse sur les luttes et intérêts de classe qui structurent jusqu’à nouvel ordre toute vie politique, il y a lieu de travailler à repriser le tissu de la société martiniquaise, à y instaurer les dialogues qui lui font cruellement défaut et dont le déficit abyssal obère l’indispensable solidarité d’appartenance sans laquelle nos combats seront voués à une tragique incertitude. Bref, nous devons « kolé tett, kolé zépol » (pour reprendre l’expression empruntée par Robert Saë au créole haïtien et conséquemment inscrite, par rencontres et colloques interposés, mais sans frontières imposées, dans une patiente entreprise collective de remembrement). A pareille tâche, nous devons nous consacrer afin de parvenir à faire vraiment peuple. Oui, loin des dérives identitaristes qui nient le fait que tous les peuples sont en construction permanente et qu’on ne saurait les figer dans une définition abstraite ! Et, tout autrement que de manière verbeuse, nous avons l’impérieux devoir de concrétiser une volonté collective. Sé sel manniè pou lévé ek tjenbé douboutt anba chalè soley-la !
Texte de Jean Bernabé




1.Posté par remi le 31/08/2012 13:24
Indépendance de la Martinique= hausse immédiate de 30% du chômage (car plus de fonction publique français), triplement du prix de l'électricité, plus de sécurité sociale, plus d'allocations...

Vraiment, nous avons du mal à comprendre pourquoi la Martinique n'est toujours pas indépendante.

2.Posté par fauteuil pour2 le 29/10/2012 17:24 (depuis mobile)
Tout changement de statue entraine son cortege de calamite.
Mais avant l'independance il y a l'autonomie, saint martin est dans l'autonomie du 74. La digniter d'un peuple n'existe pas dans L'ASSISTANAT!!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont libres. Vous êtes tenus d'avoir des propos respectueux. L'adresse IP de votre machine est référencée sur nos serveurs, aussi si à 3 reprises vos propos sont effacés vous n'aurez plus accès au site.Votre commentaire sera publié si il respecte les règles du site.

SOCIETE | ENVIRONNEMENT | Patrimoine | SANTE | EDUCATION





L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / Je suis en grève, pour savoir pourquoi écoutez !

Voici deux mois que tout le mode sait qu’en Martinique, sur les lignes de bus de la Sotravom les conditions de transport sont inacceptables. Toutes les autorités le savent !


Editorial du Jour /  Je suis en grève, pour savoir pourquoi écoutez !
Voici une entreprise dont on a brûlé les bus ! Voici une entreprise dont les salariés sont en retrait depuis 2 mois. Voici une entreprise qui me rappelle l’affaire des melons du Vauclin. En fait une décision du personnel de tuer l’entreprise.

Mon opinion c’est que si j’avais 20 ans , moi aussi je partirais de la Martinique, si j’en avais les moyens.
12022019_editorial_grᅢᄄve_!1__1_.mp3 12022019 EDITORIAL Grᅢᄄve !1 (1).MP3  (5.81 Mo)


Victor HAUTEVILLE
13/02/2019

Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.








Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM