Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de service c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.




ALFRED MARIE JEANNE sait-il que Yan MONPLAISIR s'organise en monopole dans la pèche? : DOSSIER COOPEMAR

Lundi 4 Juillet 2016

MAKACLA était resté silencieux ces derniers temps, vous l’avez remarqué et avez été nombreux à nous demander si MAKACLA était mort ou fatigué.
C’est vrai qu’il arrive qu’on soit fatigué années après années d’avoir le sentiment que rien n’avance dans le pays. C’est vrai les choses avancent si lentement qu’il faudrait avoir plusieurs vies pour constater un véritable changement.


DOSSIER COOPEMAR : Les marins-pêcheurs pris pour leurre dans une affaire politicofinancière.

En fait MAKACLA n’a jamais été autant dans l’action. Rappeler vous que MAKACLA n’est pas un journal d’information, mais un blog personnel qui tente de vous raconter au jour le jour ce qui se passe dans le pays. Quand le sujet nous paraît profitable nous relatons avec joie, quand l'information mérite d’être dénoncée nous le faisons avec courage.

En réalité MAKACLA vous parle d’expériences vécues et n’est pas un organe d’information même si il en a l’apparence.

Dans le dossier de la COOPEMAR il y a tellement de choses à vous dire que l’on ne sait par quel bout commencer. Savez-vous par exemple que l’un des candidats à traité l'équipe adverse d’esprit petit nègre ! Ces mots sont de Gilles Wan AJOUHU. Mais au fait c’est quoi un petit nègre ? Répondez si vous le pouvez car MAKACLA ne pense pas qu’un nègre puisse être petit !
Alors quand l’administrateur qui est chargé de préserver l’équilibre de la balance se permet de prendre la défense de ceux qui traitent les autres de petits nègres sur l’affaire des petits nègres dans son escalier, alors on est obligé de constater que ceux là mêmes sont les mulâtres qui se prennent pour les rois du pays.
Le problème c’est que les rois sont rarement respectueux des lois, des sujets qu’ils croient gérer et sont parfois prêt à tout et à truquer tout ce qu’ils font. Leurs condamnations sont autant de galons. Quand ils ne gagnent pas ils falsifient, ils leurrent, trouvent des artifices, piègent la route, amorcent des mirages ce ce qui a été fait sur des marchés de travaux , ceux de la SIMAR par exemple.


Nous vous avons démontré qu’un des candidats concourrait sous une fausse appellation, ils prétendent être une pêcherie alors qu’en réalité c’est une société de restauration de repas de cantine qui est en lice et en déficit.

Cela peut-il avoir échappé à la vigilance du tribunal ? MAKACLA ne le croit pas comme MAKACLA ne croit pas que la réponse de la collectivité locale sur les délivrances des AOT* qui à ce jour n’est toujours pas transmise à tout le monde soit innocente. Ceci est troublant et la persistance de non remise de ce document par la collectivité et l’administrateur est insupportable et discriminante. c'est ce qui vous montre comment la duplicité et la complicité sont la base des réseaux organisés.

Ils ont l’info, ils ont les réseaux, ils savent conjuguer l'intrigue , ils savent contourner les autorités, et répartir en meute partager leur butin. Pour l’instant il faut faire passer le vrai, faux objectif de la maîtrise d’une filière. Il convient à cet instant de ne pas confondre maîtrise et développement d’une filière.

SERVICHEF est une entreprise du groupe MONPLAISIR

En réalité si SERVICHEF est en lutte dans ce dossier c’est à son propre profit et non celui des Marins –pêcheurs qui ne sont dans cette affaire qu’un appât pour faire mordre le tribunal en leur faveur. Si c'est bien SERVICHEF qui est en ligne c'est une opération de séduction, et de soit disant filière pour donner du contenu à une fausse idée de démarche de développement durable, voulant mettre du local dans l'assiette des petits du sud.

En admettant que cette volonté soit vraie, comprendrez vous que les enfants du Nord eux ne mangent pas de poisson local?

SI nous vous disons que Marin Pêche a été vendu à SERVICHEF c'est que nous en avons la preuve. Bien que cela ne soit pas inscrit dans aucun KBIS d'aucune des sociétés, c'est ce qui a été dit au tribunal pour justifier l’absence des 3 bilans de la société Marin Pèche. Ainsi alors que c'est obligatoire de remettre les trois bilans de tous les candidats en lice c'est un bilan de SERVICHEF qui a été déposé à la connaissance de l'administrateur avec un déficit de plus de 150 000 Euros.




Les Marins-pêcheurs du FRANCOIS prennent les devants

Si ces bilans ne sont pas fournis ce n'est pas par hasard, en réalité tous les bilans de toutes ces sociétés sauf MAXXIMARINE sont déficitaires.

La Martinique est très petite et la proximité entre les gens du pays font que les informations circulent. Des bruits persistants indiqueraient que le choix du tribunal soit pour le groupe MONPLAISIR

Ceci n'est pas étonnant au regard de la présentation partisane de administrateur judiciaire qui gère le dossier. Une présentation erronée, des impasses graves, et toujours pas la confirmation du moindre chèque de banque de MAXXIPECHE. Au plus dit-on une capacité financière.

Si les Marins pécheurs du François rétropédalent c'est tout simplement que le bruit incessant que le patron de MAXXIMARINE se baladerait déjà dans la COOPEMAR de magasin en en magasin, dans les stocks agace. Cette attitude bien arrogante, et cette prise d'occupation illégale des lieux montrent bien que ce dernier à des informations qui lui indiquent que la mariée serait sur le dos en attendant d’être dépucelée.
La coopérative du FRANCOIS ayant déjà payée un lourd tribut dans la faillite de l'institution COOPEMAR (Vente d'un terrain pour payer des dettes de la coopérative) les Marins-pêcheurs anticipent cette décision qui ne fait plus de doute pour personne.

Alfred MARIE JEANNE est le patron des AOT avec les maires de chaque commune concernée. Il n'est pas certain qu'il soit au courant de tout ce micmac politico-financier d'un de ces colistiers véritable patron d’Eric COPPET, mais en vieux renard de la politique s’il n'a pas réagi à l'intervention du Président du comité des pêches à la fête des pécheurs de SAINT PIERRE c'est bien la preuve qu'il comprend la démarche des pêcheurs du FRANCOIS.

Dans le prochain article nous vous dirons pourquoi s’amorce dans l’affaire de la COOPEMAR une prise illégale d’intérêts !