Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !



PLAN DE RELANCE : LES COLLECTIVITES VONT CONTRIBUER A HAUTEUR DE 19 MILLIARDS D'EUROS


Rédigé le Mardi 19 Mai 2009 à 18:22 |

SOURCES LES ECHOS / GUILLAUME DELACROIX. Le gouvernement a fait le bilan, hier, des ristournes de TVA proposées aux collectivités territoriales. Plus de 18.700 élus ont signé des conventions avec l'Etat. Ils promettent d'investir 54 % de plus que les années précédentes.


PLAN DE RELANCE : LES COLLECTIVITES VONT CONTRIBUER A HAUTEUR DE 19 MILLIARDS D'EUROS
C'est sans conteste la mesure la plus efficace, à ce stade, du plan de relance du gouvernement. Les restitutions de TVA consenties par l'Etat aux collectivités locales vont se traduire, en 2009, par plus de 53 milliards d'euros d'investissement dans les communes, les départements et les régions.

Ce chiffre définitif, arrêté au 15 mai, est à comparer aux 4 milliards d'euros que l'Etat a lui-même prévu de consacrer aux grands projets d'infrastructures, de défense, de recherche et de restauration du patrimoine.

Ou aux 4 milliards d'euros que les entreprises publiques (EDF, SNCF, RATP...) ont promis de dépenser pour améliorer leurs propres équipements.

« Les élus territoriaux ont parfaitement joué le jeu de la mobilisation, quelle que soit leur casquette politique », s'est félicité, hier, le ministre en charge de la Mise en oeuvre du plan de relance, Patrick Devedjian, depuis l'Hôtel de ville de Paris où il venait signer une convention avec Bertrand Delanoë (lire ci-dessous).

Dans un communiqué, le secrétaire d'Etat aux Collectivités territoriales, Alain Marleix, a tenu de son côté à « remercier les préfets et les sous-préfets » pour avoir vendu avec succès le dispositif sur le terrain.

Le principe est simple. Le fonds de compensation de la TVA (FCTVA) va octroyer un remboursement anticipé de trésorerie aux collectivités, non seulement au titre des dépenses d'investissement réalisées en 2007, mais également au titre de celles réalisées en 2008... à condition que les intéressées, en retour, se soient engagées à investir davantage cette année qu'elles ne l'avaient fait, en moyenne, au cours des années 2004 à 2007. Un engagement pris au travers de conventions signées avec l'Etat.

Au total, elles ont été plus de 18.700 à se lancer, soit plus d'une sur deux, et elles se sont engagées à accroître de 54 % leurs dépenses d'investissement. Comparé au montant annuel moyen de la période récente, cela représente un effort exceptionnel de 18,7 milliards d'euros, qui s'ajoutera aux 26 milliards d'euros du plan de relance voté au Parlement début février.

4 MILLIARDS A DECAISSER

Ce sont les communes qui fournissent le plus gros effort. Plus de 16.500 d'entre elles ont signé pour un montant d'investissement supérieur à 23 milliards d'euros, soit une hausse de près de 85 %. Parmi elles figurent toutes les grandes villes, à l'exception de Strasbourg, ainsi que de très nombreux syndicats de communes, dont l'investissement fera plus que doubler.

« Quand les collectivités n'ont pas signé, c'était pour des raisons techniques, jamais pour des raisons politiciennes », souligne Patrick Devedjian.

Sont dans ce cas les élus ayant réalisé de gros investissements sur la période récente : ils se retrouvent aujourd'hui dans l'incapacité financière de développer de nouveaux projets.

C'est ainsi que, au niveau départemental, 93 conseils généraux sont partie prenante (pour un effort financier suppléme ntaire de 29 %), mais l'Allier, le Doubs, l'Indre-et-Loire, la Manche, la Meuse ou le Var n'ont pas pu signer. De même, au niveau régional (où l'investissement progressera de 30 %), 23 élus se sont lancés, mais Champagne-Ardenne, Lorraine et Guadeloupe ont renoncé.

Pour le budget de l'Etat, l'opération a évidemment un coût. Alors que Bercy tablait sur 2,5 milliards d'euros de TVA remboursés, ce seront finalement plus de 4 milliards qu'il faudra décaisser. Il reste maintenant aux collectivités à tenir leurs engagements. Dans le cas contraire, elles n'auraient droit à aucun remboursement de TVA en 2010.

SOURCES LES Echos . GUILLAUME DELACROIX.




1.Posté par LEKERRE le 19/05/2009 18:40

ET NOS ELUS DE OUTREMRIENS ?
Ce que nous dit pas ce journaliste des Echos,bien documenté c'est le nombre d'élus outremer qui ont signé cet engagement d'accepter le désengagement de l'Etat.
Le ptit père alfred de cluny va faire un gros kaka nerveux et sa duchesse de l'avenue des caribes secouer la tête et se dire que la vie est dure.
Mais le couple n'a pas à s'en faire.

Le chaben va cumuler ses retraites de l'Etat français.Comme ancien enseignant et élu... de la république française, sans compter les économies réalisées. Nous aurons les chiffres le moment venu

La clodette comme ancien médecin et comme ancien élu du PPM ... puis du RDM.

Et le 74 dans tout ça... ces messieurs sont certains de percevoir ces salaires quelque soit l'art de la constitution et ils veulent rien nous garantir.... hi !!! hi !!! hi !!!

Si sé pa profitè aussi sé ki sa ?


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont libres. Vous êtes tenus d'avoir des propos respectueux. L'adresse IP de votre machine est référencée sur nos serveurs, aussi si à 3 reprises vos propos sont effacés vous n'aurez plus accès au site.Votre commentaire sera publié si il respecte les règles du site.

Actualités MQ. | INTERNATIONAL | ENTREPRISES | SERVICES | LES DOSSIERS | POLITIQUE | EDITO | FEMMES & LIFE STYLE | LOISIRS & MEDIAS





L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / Je suis en grève, pour savoir pourquoi écoutez !

Voici deux mois que tout le mode sait qu’en Martinique, sur les lignes de bus de la Sotravom les conditions de transport sont inacceptables. Toutes les autorités le savent !


Editorial du Jour /  Je suis en grève, pour savoir pourquoi écoutez !
Voici une entreprise dont on a brûlé les bus ! Voici une entreprise dont les salariés sont en retrait depuis 2 mois. Voici une entreprise qui me rappelle l’affaire des melons du Vauclin. En fait une décision du personnel de tuer l’entreprise.

Mon opinion c’est que si j’avais 20 ans , moi aussi je partirais de la Martinique, si j’en avais les moyens.
12022019_editorial_grᅢᄄve_!1__1_.mp3 12022019 EDITORIAL Grᅢᄄve !1 (1).MP3  (5.81 Mo)


Victor HAUTEVILLE
13/02/2019

Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.








Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM