Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !



Un choix qui laisse passer l’occasion de la mise en œuvre d’une politique d’orientation économique efficace pour l’Outre-Mer.


Rédigé le Mercredi 16 Juillet 2014 à 14:11 |
En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur



Monsieur le Premier Ministre, Par Yan MONPLAISIR

Sans vouloir en rajouter à la complexité de votre mission, je considère cependant de mon devoir d’attirer votre attention sur les conséquences d’un choix qui laisse passer l’occasion de la mise en œuvre d’une politique d’orientation économique efficace pour l’Outre-Mer.

La Ministre de l’Outre-Mer, Madame George Pau Langevin nous a informés que le projet de mise en œuvre de taux différenciés du CICE, en fonction des secteurs d’activités, n’avait pas été retenu. La confirmation de cette annonce porterait un coup fatal aux secteurs d’activités les plus exposés de nos économies fragiles.

En effet, de manière encore plus critique qu’en Métropole, le déficit de compétitivité face à nos voisins immédiats (quelque fois à moins de 60 kilomètres) entrainera l’effondrement de pans entiers de notre économie et la disparition de nombreux emplois. Le secteur du tourisme – et plus particulièrement l’hôtellerie – fait l’objet d’un consensus général à la mesure des enjeux et de l’état de survie artificielle auquel sont confrontées de nombreuses entreprises.

Moult réunions avec les différentes autorités à l’échelon local ou national nous avaient laissé espérer que sans qu’il en coûte un euro de plus, la mise en œuvre d’une application adaptée du CICE pouvait apporter la solution et contribuer au développement de nos territoires.

Il semble que parmi les arguments avancés par les opposants à la mise en œuvre d’un CICE différencié visant à soutenir plus particulièrement les secteurs exposés, certains font état d’un risque de contagion à d’autres régions.

Je voudrais tout simplement rappeler à ce stade que le taux de chômage de l’ensemble des Outremers est de 2 à 3 fois supérieur à celui de la Métropole et qu’il n’y aurait rien à redire que le dit dispositif soit adapté pour répondre aux exigences de cette triste réalité qui ne date pas d’hier.

Par ailleurs, cette proposition de différenciation du CICE a fait l’objet d’un consensus unanime de l’ensemble des parlementaires de l’Outre-Mer. Des dispositifs dérogatoires pour l’Outre-Mer sont prévus par l’Union Européenne (article 349 du Traité de l’Union Européenne) et par la France qui a admis depuis longtemps le principe de dispositifs dérogatoires pour répondre aux défis économiques spécifiques de l’Outre-Mer.

Croyez-vous Monsieur le Premier Ministre que le fait d’appliquer un CICE à 9% à l’ensemble des entreprises de l’Outre-Mer et dont bénéficieraient en priorité la Poste et la grande distribution apportera un quelconque bienfait à notre développement ? Outre le fait que les représentants de la grande distribution eux-mêmes dans nos territoires ont adhéré à la demande de mise en place de cette différenciation sectorielle du CICE, je suis pour ma part très sceptique quant à l’effet que l’on pourrait éventuellement espérer d’une baisse des prix dont pourraient prétendument bénéficier les consommateurs.

Ainsi donc Monsieur le Premier Ministre, dans un contexte budgétaire contraint, face à une situation économique largement dégradée, vous pourriez laisser passer l’une des rares opportunités de soutenir, de manière significative et déterminante, le seul secteur d’activité susceptible de générer un développement endogène. Il est en effet prouvé qu’au cours des 30 dernières années, le tourisme est le secteur qui a porté la croissance et le développement de toute la Caraïbe à l’exception des départements français et ce précisément en raison d’un déficit structurel de compétitivité.

Je me permets donc, Monsieur le Premier Ministre, de solliciter respectueusement votre arbitrage afin que la France d’Outre-Mer ne soit pas seulement pensée de Paris mais que la voix de tous les parlementaires et socioprofessionnels unanimement rassemblés dans un même projet soit entendue. Cette écoute me semble d’autant plus nécessaire qu’il ne s’agit pas de demander un effort supplémentaire mais simplement de mieux et plus efficacement en répartir la portée.

Recevez, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de mes salutations les plus respectueuses.

Yan MONPLAISIR



Actualités MQ. | INTERNATIONAL | ENTREPRISES | SERVICES | LES DOSSIERS | POLITIQUE | EDITO | FEMMES & LIFE STYLE | LOISIRS & MEDIAS





L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / Je suis en grève, pour savoir pourquoi écoutez !

Voici deux mois que tout le mode sait qu’en Martinique, sur les lignes de bus de la Sotravom les conditions de transport sont inacceptables. Toutes les autorités le savent !


Editorial du Jour /  Je suis en grève, pour savoir pourquoi écoutez !
Voici une entreprise dont on a brûlé les bus ! Voici une entreprise dont les salariés sont en retrait depuis 2 mois. Voici une entreprise qui me rappelle l’affaire des melons du Vauclin. En fait une décision du personnel de tuer l’entreprise.

Mon opinion c’est que si j’avais 20 ans , moi aussi je partirais de la Martinique, si j’en avais les moyens.
12022019_editorial_grᅢᄄve_!1__1_.mp3 12022019 EDITORIAL Grᅢᄄve !1 (1).MP3  (5.81 Mo)


Victor HAUTEVILLE
13/02/2019

Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.








Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM